critique croc blanc 1991